VILLE BULLE


‘Villes Bulles’ est une série évolutive de sculptures murales faites de plaques d’acier brutes découpées, patinées, poncées et soudées à distance du mur. Un vernis est finalement appliqué pour préserver les teintes naturelles du métal. La sculpture s’accroche alors au mur par un ou deux simples coffrets comme un tableau classique.
Dans cette série, l’impression d’organisme monocellulaire est exacerbée par les déformations en ‘grand-angle’ des perspectives. Plus qu’un écosystème, la ville prend alors la forme du cocon protecteur. Elle invite à l’introspection, proposant au spectateur de rentrer en son sein. Mais elle peut être également la nasse qui emprisonne, étouffe les libertés.
" La ville est la réalisation des humains pour les humains. Il cherchent ainsi à s’extraire des dangers de la nature et à pouvoir dominer, contrôler leur environnement. J'ai voulu, ici, dépouiller la ville de tous ses fards ou artifices ne servant qu’à troubler le jugement critique des humains ( images, couleurs, mouvement ) pour qu’il n’en reste donc que le ‘Core’, le squelette, fait de simple métal érodé issu du sol primitif. Vider ainsi la ville de sa substance énergétique et recréer cette énergie en l’extrayant de la matière brute. Les couleurs sont celles du métal agressé et les jeux de lumières et d’ombres redonnent vie aux pièces de métal assemblées à distance les une des autres." La ville est nue et vibrante nous laissant libre de ce que cette vision nous évoque. "

- Frédéric Daty